…atelier ouvert de Joachim Séné, écriture…

Accrochez-vous à l’écran, je débranche mon clavier.

Livre en 3 parties : mon débranchement du web.

Dimanche 29 juillet 2012, 10 h 10 GMT+2, Paris, la décision est prise : je débranche.

Dimanche 29 juillet 2012, 10 h 11 GMT+2, Paris, après ces deux minutes tellement enrichissantes, je reviens d’un autre monde, je me rebranche enfin : quelle expérience !

En voici le récit épique unique numérique en trois parties.

  • Partie III. 3.

    7 décembre 2012
    Un réseau Wifi, c’est souvent un nuage trop étiré, vide de la pluie qu’on espérait, tirée trop loin en avant de nous par un oiseau migrateur qui tourne entre quatre murs porteurs de nouveaux (...)
  • Partie III. 2.

    16 octobre 2012
    Être en ligne : aligné ? On y pense… Leslie Kaplan écrit ceci : "Pour définir la fiction Kafka parle d’un saut : « Écrire, c’est sauter en dehors de la rangée des assassins. » Les assassins, contrairement (...)
  • Partie III. 1.

    9 octobre 2012
    brusqueries des tons d’une ligne à l’autre ces lignes qui s’empilent pèsent de voix différentes depuis des pages nuageuses jamais le même écran où se perdent les liens nous emmenant par fragment idée (...)
  • Partie II. 6.

    2 octobre 2012
    Je vous livre tout ça sans construction, réflexion brute, analyse d’un pan, révélation terrible. Vous ne savez pas ce que vous faites, mais je vous pardonne. Je vous regarde partir, je souris (...)
  • Partie II. 5.

    28 septembre 2012
    Mais je ne suis que le modeste représentant d’une génération perdue dont les pouces sont les membres uniques, tap-tap écran, glisse, soft, mmh, imaginez une main de cinq pouces où un seul d’entre eux (...)
  • Partie II. 4.

    27 septembre 2012
    Le flux connecté est une perfusion d’intelligence et moi-même, de la mienne d’intelligence, je perfuse mes amis, c’est ainsi, que voulez-vous : pas d’échappatoire au progrès de la pensée, à ses trajets (...)
  • Partie II. 3.

    19 septembre 2012
    Déconnecter. Je l’avais fait dans une autre vie, un autre moi s’était libéré et j’en étais encore un autre, un autre moi, j’étais tous les moi reliés peer-to-peer, j’étais toi, toi et encore toi, vous (...)
  • Partie II. 2.

    11 septembre 2012
    Soudain claqua une épidémie de portes. Ils quittaient les réseaux, les tweets, les internets au sens large (pour reprendre une toute neuve expression expressive dont je disséminais les jeunes octets (...)
  • Partie II. 1.

    6 septembre 2012
    Résumé du chapitre précédent : suite à l’aventure africaine et architecturale, les deux minutes s’épuisèrent. Le moment de mon retour vint, et ce fut comme si je n’avais jamais été là avant. J’étais neuf (...)
  • Partie I. 8.

    4 septembre 2012
    Je lus des journaux, des magazines, tous faits de papier comme moi désormais, mais aussi de colle, d’encre, de codes barres, de publicités en couleurs et pleine page, avec des agrafes dedans pour (...)
  • Partie I. 7.

    15 août 2012
    Vint le temps de fonder une association caritative au profit de tous les déconnectés anonymes qui erraient sans profil dans des rues sans wifi. Afin de promouvoir le mouvement, sans avoir peur ni (...)
  • Partie I. 6.

    8 août 2012
    Je me reposai, aussi. Depuis l’ouverture de mon premier blog en 2004, je n’avais pas arrêté, j’étais, je le dis objectivement et sans rougir : hyperconnecté. Je me reposai, j’essayai cette technique qui (...)
  • Partie I. 5.

    6 août 2012
    Je décidai alors de descendre les chutes d’Iguazu à la nage après un saut sans parachute ni même combinaison ailée, pour innover encore et en voulant peut-être voler la vedette à Vesna Vulović. Plouf. (...)
  • Partie I. 4.

    5 août 2012
    J’entamai sans plus tarder ma psychanalyse, en même temps qu’une rupture fondatrice au passé simple. N’ayant pas le temps de trouver un psy en plein mois de juillet-août à Paris (j’avais également (...)
  • Partie I. 3.

    4 août 2012
    Quitter internet. Ou les réseaux sociaux. Ou les deux, enfin, ne jouez pas au plus fin et essayez de me suivre plutôt (si je puis me permettre d’employer ici un tel verbe, si vous voyez ce que je (...)
  • Partie I. 2.

    3 août 2012
    Deux minutes. Et si vous ne comptez pas là deux minutes, entre 10 h 10 et 10 h 11 le 29 juillet 2012 GMT+2, Paris, il me faut vous préciser que l’annonce du débranchement est déjà un peu du (...)
  • Partie I. 1.

    2 août 2012
    Dimanche 29 juillet 2012, 10 h 10 GMT+2, Paris, la décision est prise : je débranche. Au-revoir les réseaux sociaux, les mails, le chat, les recherches, les sites d’actualité, les encyclopédies, les (...)
Vous pouvez soutenir mon écriture en achetant un livre, en commandant une Nuit écrite à la main pour vous, en devenant abonné.e à partir de 1 €/mois via Tipee, vous pouvez aussi